diagnostic sécurité électrique

Electricité sécurisée, quelles normes suivre ?

Depuis quelques années, un diagnostic de sécurité électrique est obligatoire lors de la vente d’une maison ou d’un appartement de plus de quinze ans. A l’acte de vente est annexé un rapport, qui informe l’acquéreur sur les exigences essentielles. Elles constituent les points-clés de la sécurité électrique.

Sachez en outre que deux organismes contribuent activement à la sécurité des installations électriques : Consuel, qui délivre à l’issue des travaux une attestation de conformité, et l’association Promotelec, qui promeut les bonnes pratiques auprès des professionnels et des particuliers.

Des fils et des équipements protégés

Dans les maisons anciennes, il arrive que des fils courent le long des murs, sans protection. Le risque est alors élevé en cas de contact. Les fils doivent impérativement être protégés par des plaintes ou des moulures, de préférence en PVC ou être encastrés dans des gaines. De même, tout équipement (disjoncteurs, tableau…) doit être positionné dans un coffret équipé d’une porte et ne doit présenter de possibilité de contact direct avec les usagers. Il faut par ailleurs veiller à choisir les fils d’une section adaptée à l’usage que vous comptez en avoir. Une plaque de cuisson, très gourmande en électricité, nécessite des fils de 6 mm², alors que 1,5 mm² suffisent pour l’éclairage. Les gros appareils électroménagers nécessitent une section de 2,5 mm². Vous trouverez dans la norme NF C 15-100 le détail des exigences.

Le disjoncteur général

En cas de court-circuit, la circulation du courant électrique doit être stoppée et neutralisée, c’est le rôle du disjoncteur général. Il permet de mettre l’ensemble de la maison hors tension en une seule commande, en cas de problème. Le disjoncteur général est généralement situé à proximité du compteur. S’il est situé à l’extérieur du logement, il est couplé avec un interrupteur général, à l’intérieur.

LIRE:  Comment trouver un bricoleur près de chez vous ?

Protection différentielle et prise de terre

Le disjoncteur différentiel identifie, sur le réseau électrique, les fuites de courant et coupe l’alimentation sur la partie concernée. Par exemple si le corps humain, en suite d’un contact, établit un court-circuit pour une raison quelconque, la protection par différentiel détecte l’anomalie et l’électricité est automatiquement coupée. L’ensemble du réseau est  relié à la terre. La prise de terre, quant à elle, assure l’évacuation des fuites électriques vers le sol. Ces deux équipements complémentaires font partie des exigences élémentaires de sécurité. Ils évitent le risque d’électrocution. Vérifiez que votre compteur général ou tout au moins que l’ensemble des réseaux reliant vos équipements électroménagers soit équipé d’un disjoncteur différentiel de 30MA ou 0,03A.

Tableau de répartition et de protection

Les tableaux électriques d’aujourd’hui jouent un rôle essentiel. Ils répartissent l’énergie électrique dans les différents circuits, évitant que tout repose sur une même partie de l’installation. Il offre, avec les fusibles ou/et les disjoncteurs, un niveau élevé de protection, en adaptant la quantité d’électricité distribuée conformément à la capacité  de conductivité des fils, eux-mêmes répondant aux besoins des appareils ménagers et d’éclairage. La sécurité est renforcée pour tous appareils pouvant comporter des risques tels que les appareils de lavage ou pour tout équipement dans les pièces humides.

norme sécurité électrique

La salle de bains : attention, prudence !

La norme NF C 15-100 pose les règles essentielles d’une installation électrique. Elle impose notamment des volumes de sécurité dans les pièces d’eau, pour éviter l’électrocution. Une liaison dite équipotentielle, qui raccorde à la terre tous les éléments métalliques pouvant conduire l’électricité comme les tuyaux de chauffage ou tuyaux de cuivre par exemple, est obligatoire.

LIRE:  3 astuces de bricolage inédites !

Vos installations sont très anciennes, vous pouvez trouver des fusibles en porcelaine, voire des fils enrobés de coton. Vu les risques qu’ils présentent et la mauvaise réaction au feu de ces matériaux, il est fortement conseillé de les remplacer. D’une manière générale, une installation qui date de plusieurs décennies nécessite d’être adaptée aux besoins modernes, alors opter à des travaux de rénovation salle de bain Montpellier. La présence d’appareils électroménagers, hi-fi, vidéos et informatiques, ainsi que la multiplication des éclairages et le chauffage électrique, ont décuplé notre consommation électrique courante. L’installation doit donc être à la hauteur de ces besoins nouveaux. Si vous avez des prises multiples en enfilades, soyez conscient que vous prenez des risques importants, pour vous et votre entourage, de déclarer un incendie par surchauffe de ces installations précaires. Si vous êtes locataire, demandez à votre propriétaire de moderniser les installations.

Achetez du matériel électrique auprès d’une enseigne reconnue, pour éviter tous les produits de contrefaçon qui se multiplient sur le marché. Enfin, pensez à installer des parafoudres, soit au niveau du tableau, soit au niveau des prises électriques, pour protéger vos appareils de la surtension électrique.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *